12 Juillet 2020 / Joan Baez : Ballade de Sacco et Vanzetti (Part 1 and 2)

12 juillet 2020

2020

Chers amis méli-mélomanes, 

 
Ma fidèle amie Emmanuelle m’a suggéré pertinemment de rendre hommage à Ennio Morricone en ce dimanche. Je la remercie parce qu’en dehors de ses célébrissimes musiques de films, j’avoue que je ne connaissais pas grand’chose de ce compositeur prolifique. Passés les génériques des westerns-spaghettoches et la musique de la pub pour Royal Canin, passés le standard de l’Harmonie Municipale « Gabriel’s Oboe » et la scène finale de « Cinéma Paradiso », j’étais à court d’idées pour vous dégoter une chanson du dimanche. 
 
Et puis, l’évidence qui va de soi…Mais c’est bien sûr! La Ballade de Sacco et Vanzetti ! Ballade dont tout le monde connaît par coeur la troisième partie où Joan Baez répète huit fois le célèbre quatrain « Here’s to you, Nicola and Bart… »
Intéressons-nous donc aux deux premiers volets du triptyque. 
La première partie de la ballade que vous verrez ici en concert à San Francisco s’inspire d’un poème de la poétesse américaine Emma Lazarus « Le nouveau Colosse » dont les vers sont gravés depuis 1903 sur le piédestal de la Statue de la Liberté,  en hommage aux migrants en quête du rêve américain. 
La deuxième partie que vous verrez ici dans une émission de  Jacques Chancel s’inspire des lettres de Vanzetti à son père. 
Emma Lazarus écrivait ses mots en 1883, Vanzetti rédigeait ses lettres en 1927, Ennio Morricone et Joan Baez ont composé ces chansons en 1971. Finalement, en 2020 , rien n’a changé. 
 
Bonne journée à vous, et bonnes vacance aux chanceux qui en ont ! 
 
Gabrielle. 
 
Image de prévisualisation YouTube
 Give to me your tired and your poor

Offrez-moi ceux qui sont éreintés et ceux qui sont dans le besoin
Your huddled masses yearning to breathe free
Ces masses grouillantes qui aspirent à respirer la liberté
The wretched refuse of your teeming shore
Ces malheureux rebuts de vos rivages surpeuplés
Send these, the homeless, tempest-tossed to me.
Envoyez-les moi, ces déshérités, que la tempête les fasse tanguer vers moi.

 

Blessed are the persecuted
Bénis soient les persécutés
And blessed are the pure in heart
Et bénis soient ceux dont le coeur est pur
Blessed are the merciful
Bénis soient les miséricordieux
And blessed are the ones who mourn
Et bénis soient ceux qui sont en deuil.

The step is hard that tears away the roots
Se déraciner est un pas difficile à franchir
And says goodbye to friends and family
Dire au revoir à ses amis et à sa famille
The fathers and the mothers weep
Les pères et les mères pleurent
The children cannot comprehend
Les enfants ne peuvent pas comprendre
But when there is a promised land
Mais quand la terre promise se trouve au bout du chemin
The brave will go and others follow
Les courageux feront le premier pas et les autres suivront
The beauty of the human spirit
Le beauté de l’âme humaine
Is the will to try our dreams
C’est la volonté d’essayer de réaliser ses rêves
And so the masses teemed across the ocean
Alors le peuple pullula à travers l’océan
To a land of peace and hope
Vers cette terre de paix et d’espoir
But no one heard a voice or saw a light
Mais personne n’entendit la moindre voix ni même vit la moindre lumière
As they were tumbled onto shore
Au moment où ils s’échouèrent sur le rivage
And none was welcomed by the echo of the phrase
Et personne ne fut accueilli par l’écho de l’expression
I lift my lamp beside the golden door.
« J’éclaire de ma lumière la porte en or. »(1)

 

Blessed are the persecuted
Bénis soient les persécutés
And blessed are the pure in heart
Et bénis soient ceux dont le coeur est pur
Blessed are the merciful
Bénis soient les miséricordieux
And blessed are the ones who mourn
Et bénis soient ceux qui sont en deuil.

(1) Référence au dernier vers du poème d’Emma Lazarus qui se trouve sur le piédestal de la Statue de la Liberté

Image de prévisualisation YouTube

 Father,

Père,
Yes, I am a prisoner.
Oui, je suis un prisonnier.
Fear not to relay my crime.
N’aie pas peur de rapporter mon crime.
The crime is loving the forsaken
Le crime est d’aimer les abandonnés
Only silence is shame
Seul le silence est honteux.

And now I’ll tell you what’s against us
Et maintenant je vais vous dire ce qui est contre nous
An art that’s lived for centuries
Un art qui vit depuis des siècles
Go through the years and you will find
Traversez les années et vous trouverez
What’s blackened all of history
Ce qui a noirci toute l’Histoire.
Against us is the law with its immensity of strength and power
Contre nous est la loi et son immensité de force et de pouvoir
Against us is the law !
Contre nous est la loi !
Police know how to make a man a guilty or an innocent
La police sait comment faire d’un homme un innocent ou un coupable
Against us is the power of police !
Contre nous est le pouvoir de la police !
The shameless lies that men have told will ever more be paid in gold
Les mensonges sans scrupules que les hommes ont dits seront encore payés d’or
Against us is the power of the gold !
Contre nous est le pouvoir de l’or !
Against us is racial hatred and the simple fact
Contre nous est la haine raciale et le simple fait
That we are poor
Que nous sommes pauvres.

 
 
close
volume_off
 
 
 
 

My father dear,
Mon cher père,
I am a prisoner
Je suis un prisonnier
Don’t be ashamed to tell my crime
N’aie pas honte de raconter mon crime
The crime of love and brotherhood
Le crime d’amour et de fraternité
And only silence is shame
Et seul le silence est honteux.

With me I have my love, my innocence, the workers, and the poor
Pour moi j’ai mon amour, mon innocence, les travailleurs et les pauvres
For all of this I’m safe and strong and hope is mine
Pour tout cela je me sens en sécurité et forte, et l’espoir est mien
Rebellion, revolution don’t need dollars they need this instead
La rébellion, la révolution n’ont pas besoin de dollars ils ont besoin de ceci à la place :
Imagination, suffering, light and love
L’imagination, la souffrance, la lumière et l’amour
And care for every human being
Et considération pour tout être humain
You never steal, you never kill
Tu ne voles jamais, tu ne tues jamais,
You are a part of hope and life
Tu fais partie de l’espoir et de la vie
The revolution goes from man to man and heart to heart
La révolution va d’homme en homme et de coeur en coeur
And I sense when I look at the stars
Et je sens quand je regarde les étoiles
That we are children of life
Que nous sommes les enfants de la vie
Death is small.
La mort est petite.

À propos de gabygaby39

Un peu de poésie dans un monde de brutes, quelques vers pour voir le monde autrement et surtout par le trou de notre nombril, des jeux sur les sons et les sens pour créer l'impossible, bref pour rompre notre accoutumance qui rend la réalité invisible...

Voir tous les articles de gabygaby39

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

BBS JAZZ |
Thecdqp |
Lafabrikenmusik |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Production du cabanon
| Lamineur
| Frazz