6 Décembre 2015 / Vetty : Nicolas

14 février 2019

2015

Chers amis méli-mélomanes,

 
Aujourd’hui, 6 décembre , j’aurais pu partager avec vous un fait divers qui a hanté mon enfance. Fait divers sordide et  abominable qui en son temps a fait les  gros titres du  Nouveau Détective: « Disparition des trois enfants: le boucher les avaient conservés depuis 7 ans dans son saloir, après les avoir découpés! »
Encore plus navrant est le verdict de la Cour d’Assises en charge du dossier. Le boucher a été acquitté (alors que – circonstance aggravante et faute de conjugaison à l’appui il était soupçonné de délit de fuite puisque « par la porte il s’enfuya »), les trois malheureuses victimes, sans doute atteintes du syndrôme de Stockholm, ayant excusé leur bourreau en convainquant les jurés qu’ils « avaient bien dormi », et qu »ils se croyaient au paradis » (je  cite).
Saint-Nicolas ne s’en remet pas, pas plus que les psychiatres. 
Quant aux trois petits garçons revenus à la vie, ils continuent à glander à Auchan, dans le plus affligeant désoeuvrement, ce qui ne va à l’encontre de la lutte contre le décrochage scolaire; 
 
Non, aujourd’hui, parlons d’un autre Nicolas, qui n’ira pas au paradis puisque c’est un cafteur, un voleur, un faux-jeton…celui-là , je l’aime bien. 
 
Et pour les inconditionnels de Vetty, goûtez à ce chef d’oeuvre oublié qui dit « Johnny, si tu viens à Saint-Etienneuh/ Pour un soir, je veux être tienneuh…. »: https://www.youtube.com/watch?v=E0DjqGKlK8M
 
La chanson française regorge de perles.
 
Amitiés à tous, et n’oubliez pas d’aller voter!
 
Gabrielle. 
Image de prévisualisation YouTube
 ————————————————————–

Faut plus que tu parles à Nicolas, c’est un cafteur !
Il va tout répéter tout bas au professeur.
Même que son frère il est comme lui,
Ça c’est ma sur qui me l’a dit,
C’est une famille de … rapporteurs.

Faut plus que tu parles à Nicolas, c’est un faux-jeton !
Il croit toujours qu’on ne l’voit pas copier ses leçons,
Et puis c’est lui qui tient la craie,
Il salit tout, il fait exprès
Pour qu’on ait tous des … punitions.

Faut plus que tu parles à Nicolas, c’est un piqueur !
Il a piqué ma règle en bois qu’a trois couleurs,
Même qu’elles ont disparu mes gommes,
Pourtant je les prête à personne,
Chacun il a sa … gomme à soi.

Faut plus que tu parles à Nicolas, il s’lave jamais !
Il a toujours de l’encre aux doigts, il sent mauvais,
Même que son frère il est comme lui,
Ça c’est ma sur qui me l’a dit,
C’est une famille qui … sent mauvais.

Faut plus que tu parles à Nicolas, c’est un cafteur !
Faut plus que tu parles à Nicolas, c’est un piqueur !
Faut plus que tu parles à Nicolas, c’est un voleur !
Faut plus que tu parles à Nicolas ! [×3 et des poussières]

À propos de gabygaby39

Un peu de poésie dans un monde de brutes, quelques vers pour voir le monde autrement et surtout par le trou de notre nombril, des jeux sur les sons et les sens pour créer l'impossible, bref pour rompre notre accoutumance qui rend la réalité invisible...

Voir tous les articles de gabygaby39

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

BBS JAZZ |
Thecdqp |
Lafabrikenmusik |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Production du cabanon
| Lamineur
| Frazz