4 Octobre 2015 / Alain Souchon : Parachute doré

14 février 2019

2015

Chers amis méli-mélomanes,

 
Ma chanson du dimanche m’a été servie sur un plateau d’argent hier soir, à l’ouverture de la saison culturelle de l’excellente Fabrique de Meung/ Loire. Le Théâtre de l’Imprévu (http://www.theatredelimprevu.com) donnait leur spectacle « Quel boulot pour trouver du boulot! », satire à la fois hilarante et glaçante du monde du travail et surtout du chômage, où on truque les statistiques des demandeurs d’emploi grâce à des stages, des(désin) formations, des remises à niveau illusoires et sans issue. (http://www.theatredelimprevu.com/Pages/Ahquelboulot.aspx)
J’espère qu’un jour, ce spectacle sera programmé dans la saison culturelle de La Ferté…Pour les Loiretains et loirecheriens d’entre vous, sachez qu’Eric Cénat et François Rascal redonnent leur spectacle « Boris et Boby » les 6, 7 et 8 novembre. (http://www.theatredelimprevu.com/Pages/BorisetBoby.aspx)
 
Voici une chanson du spectacle sus-mentionné:
 
Image de prévisualisation YouTube
 
Amitiés du repos dominical
 
Gabrielle. 
 
 
 
 

Adieu mégaphones adieu calicots 
Adieu représentants syndicaux 
A moi le soleil et le calypso 
L’ananas, la noix de coco 
A moi les alizés, les vents tropicaux 
Et moi bien frisé sur le bateau 

Adieu les traders adieu jogging 
Les briefings à l’heure Breitling 
Ouvriers riez, adieu les blouses grises 
En Chine, l’usine délocalise 
Les cours ont dégringolé 
Les banques ont plus rigolé 

La boîte a coulé mais pouce … 
On va se la couler douce 
La pilule, on va se la dorer 
J’ai le parachute, chut doré 

Adieu mégaphones adieu calicots 
Adieu représentants syndicaux 
A moi le soleil et le calypso 
L’ananas, la noix de coco 
Adieu château Pétrus en costards Lanvin 
Adieu les jolies putes russes dans les Mystères 20 

Balancées les fraiseuses, les machines-outils 
Riez ouvriers du joli gâchis 
J’ai creusé, creusé, j’ai creusé la dette 
Au lieu de me creuser la tête 
Un jour les cours ont chuté 
Et moi parachuté 

La boîte a coulé mais pouce … 
On va se la couler douce 
La pilule, on va se la dorer 
J’ai le parachute, chut doré

À propos de gabygaby39

Un peu de poésie dans un monde de brutes, quelques vers pour voir le monde autrement et surtout par le trou de notre nombril, des jeux sur les sons et les sens pour créer l'impossible, bref pour rompre notre accoutumance qui rend la réalité invisible...

Voir tous les articles de gabygaby39

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

BBS JAZZ |
Thecdqp |
Lafabrikenmusik |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Production du cabanon
| Lamineur
| Frazz